Comment équilibrer sa constitution Vata

La vie est un jeu d’équilibre.

Il est donc important d’être conscient que l’environment, les changements, le temps…vont affecter cet équilibre très fréquemment. Se connaitre (connaitre ses forces et ses fragilités) en prenant le temps de developper des techniques individualisées pour revenir à notre état d’équilibre rapidement nous permet de cheminer plus harmonieusement malgré les différents défis de la vie.

En Ayurveda, nous avons tous une constitution (= dosha) dominante avec des points forts et des points faibles qu’il faudra soutenir grace à un mode de vie adapté.

Si vous correspondez à la constitution Vata, (cliquez ici: Ayurveda) vous saurez qu’elle est en déséquilibre si vous remarquez certains signes suivants :

* nervosité, anxiété, panique, peur

* convulsions, tics, tremblements, spasmes

* peau sèche ou gercée

* constipation, gaz, ballonnements, selles dures et sèches

* difficulté à prendre du poids

* sommeil léger et interrompu

* sensation d’être dispersé

* excès de pensée ou d’inquiétude

Pour équilibrer la constitution Vata, l’Ayurveda nous donne des stratégies naturelles et adaptées.

Voici quelques points généraux sur lesquels les stratégies pour équilibrer Vata sont basées:

* Routine

* Alimentation chaude et nourrissante

* Chaleur

* Sérénité

Pour équilibrer une constitution Vata, il est donc important de focaliser sur les éléments suivants:

🥑Alimentation 🍵

* Choisir des aliments qui sont naturellement sucrés, acides et salés.

* Consommer des aliments chauds, cuits et épicés tesl que des soupes à base de légumineuses, du tofu ou tempeh, du lait végétal chaud avec un peu de miel et épicé de cannelle et de muscade.

* Utiliser des épices comme le gingembre, le poivre noir, la cannelle et le cumin, mais pas les épices extrêmement chaudes comme le piment de Cayenne.

* Beaucoup de boissons chaudes (infusions, thé, lait d’or…) en dehors des repas principaux.

* Une quantité généreuse en bons gras tels que le ghee, l’huile de coco…

* Manger à heures régulières (toutes les 3 heures) avec des petits en-cas entre les repas principaux.

* Prenez une profonde respiration après avoir avalé votre dernière bouchée et dirigez-vous vers votre prochaine activité.

* Manger votre repas dans un environnement paisible en évitant de trop penser et de vous projeter! Revenez au moment présent 😉

Éviter:

* Les aliments amers, astringents et piquants.

* Les aliments froids (qui sortent du frigo).

* Trop de nourriture crue.

* Boissons froides ou gazeuses.

* La caféine, la nicotine et autres stimulants.

* Manger trop ou manger des repas très lourds (mieux vaut plusieurs petits repas et/ou collations).

* Consommer des fruits frais ou boire du jus de fruit dans les 30 minutes suivant le repas.

* Alcool fort.