Fertilité Naturelle

 

Une alimentation naturelle pour favoriser la fertilité : comment s’alimenter pour une fertilité optimale ?

Une alimentation saine, naturelle, complète et adaptée pour préparer et soutenir de manière efficace la grossesse est d’une grande importance pour la santé de la future maman et du futur bébé.

De nombreuses études ont montrées que des changements spécifiques au niveau du régime alimentaire quotidien des futurs parents vont permettre :

  • d’améliorer la fertilité,
  • de diminuer les risques de fausses couches,
  • de soutenir une belle grossesse.

En effet, les micro-nutriments essentiels pour synthétiser les hormones indispensables pour la fertilité et la grossesse se trouvent dans les aliments spécifiques que l’on choisit de consommer. De plus, les antioxydants qui permettent de protéger les ovules et les spermatozoides se trouvent également dans les aliments que l’on consomme au quotidien. Tout comme les précieux nutriments présents dans l’alimentation choisie sont nécessaires pour la fertilité, il existe  d’autres aliments qui vont être au contraire, négatifs pour la santé et la fertilité.

Parents du futur, commencez dés à présent à faire les bons choix !

En conséquence, qu’est-ce qu’un “régime alimentaire pro-fertilité” ?

  • c’est une façon de s’alimenter qui va soutenir votre corps dans ses efforts pour optimiser sa capacité reproductive;
  • elle comprend des aliments riches en nutriments spécifiques pour favoriser un équilibre hormonal adéquat et optimal,
  • elle permet de renforcer la qualité des ovules et des spermatozoides,
  • elle participe à augmenter la qualité du glaire cervicale,
  • elle permet de maintenir un poids stable,
  • elle contribue à favoriser l’équilibre du système nerveux.

Pourquoi manger une “alimentation pro-fertilité” ?

  • les aliments que vous mangez aujourd’hui ont un impact direct sur la santé des ovules et des spermatozoïdes dans 90 jours,
  • le fœtus a besoin de nutriments spécifiques et une carence en ces nutriments pourrait causer des malformations congénitales,
  • les hormones se construisent à partir des nutriments que vous consommez au quotidien,
  • ce que vous ne mangez pas est tout aussi important que ce que vous mangez pour la fertilité et au cours de la grossesse,
  • la première cause de l’infertilité est l’anovulation (absence d’ovulation) que l’on peut souvent remédier en modifiant le régime alimentaire,
  • manger une “alimentation pro-fertilité” naturelle est accessible à tout le monde.

 Les avantages de manger un “régime pro-fertilité” :

  • fournir des antioxydants, des vitamines et des minéraux qui aident à protéger la santé des ovules et des spermatozoïdes contre les dommages causés par les radicaux libres,
  • aider le corps à maintenir l’équilibre hormonal en fournissant les bonnes graisses nécessaires à la production et au fonctionnement des hormones,
  • aider à faire le plein d’éléments nutritifs importants et essentiels pour la grossesse,
  • favoriser l’énergie et la vitalité, avant-pendant-aprés la grossesse.

Micronutriments essentiels pour la fertilité :

  • Vitamine D : aide le corps à créer des hormones sexuelles qui à leur tour, affectent l’ovulation et l’équilibre hormonal (l’Université de Yale a mené une étude sur 67 femmes infertiles, seulement 7% d’entre elles avaient des niveaux normaux de vitamine D). Quelques sources alimentaires : oeufs, poissons gras et huile de foie de morue…
  • Vitamine E : permet d’ améliorer la santé et la motilité des spermatozoïdes chez les hommes. C’est également un antioxydant important pour aider à protéger l’ADN des spermatozoïdes et des ovules. Sources alimentaires : graines de tournesol, amandes, olives, épinards, papayes, verdures…
  • CoQ10 : nécessaire pour chaque cellule du corps pour la production d’énergie, permet d’ augmenter la santé des ovules et du sperme. C’est aussi un antioxydant important qui aide à protéger les cellules contre les dommages causés par les radicaux libres. Sources alimentaires : fruits de mer mais très difficile à obtenir par le biais de l’alimentation. La supplémentation en CoQ10 Ubiquinol est le meilleur moyen de ne pas être en carence lorsqu’on a plus de 35 ans.
  • Vitamine C : améliore les niveaux d’hormones et augmente la fertilité chez les femmes présentant un défaut de phase lutéale. En ce qui concerne les hommes, il a été démontré que la vitamine C améliore la qualité du sperme. Cette précieuse vitamine aide à réduire le risque de fausse couche et empêche les spermatozoïdes de s’agglomérer, ce qui les rend plus mobiles. Sources alimentaires : abondante dans les légumes et les fruits (poivrons rouges, brocoli, kiwi, chou,  pommes de terre, tomates, agrumes, acérola, acaï…).
  • Acide lipoïque : antioxydant très important car il aide non seulement à protéger les organes reproducteurs féminins mais améliore grandement la qualité et la motilité des spermatozoïdes. Sources alimentaires : en petites quantité dans les pommes de terre, les épinards et la viande rouge de bonne qualité.
  • Vitamine B6 : régule le système  hormonal (en particulier la phase lutéale). Elle soulage les symptômes du syndrome prémenstruel. Lors de la grossesse,  elle peut être utile pour soulager les symptômes de nausées matinales. Sources principales : thon (attention à sa provenance), banane, dinde, foie, saumon, morue, épinard, poivron et navet, chou vert, ail, chou-fleur, moutarde, céleri, chou, asperge, brocoli, chou frisé, chou de Bruxelles, bette à carde…
  • Vitamine B12 : améliore la qualité et la production du sperme. Certaines études ont montré qu’une carence en vitamine B12 peut augmenter les chances d’ovulation irrégulière et, dans les cas graves, arrêter complètement l’ovulation. Sources alimentaires : palourdes, huîtres, moules, foie, caviar, poisson, crabe, homard, œufs.
  • Acide Folique / Folate : indispensable avant et pendant la grossesse, les sources principales d’acide folique sont : foie, lentilles, haricots pinto, pois chiches, asperges, épinards, haricots noirs, haricots blancs, haricots rouges, chou vert, verdures…
  • Fer : les femmes qui ne reçoivent pas suffisamment de fer peuvent souffrir d’anovulation (absence d’ovulation). Sources alimentaires : lentilles, épinards, graines de sésame, haricots rouges, graines de citrouille (crues), pois chiches, haricots blancs, mélasse, bœuf (attention à sa provenance).
  • Sélénium : antioxydant qui aide à protéger les ovules et le sperme contre les radicaux libres.

“Que ton aliment soit ton premier médicament.” Hippocrate