Stress et (in)digestion

Comment le stress affecte nos intestins et quelques solutions naturelles pour y remédier 

En phase de stress, les muscles se contractent, les pensées  fusent dans tous les sens, le plexus solaire se noue et souvent nous ressentons cette fameuse “boule au ventre”. 

Le fait est que notre cerveau et nos intestins communiquent directement. Les emotions et les pensées influencent notre système digestif et vice versa. Voilà pourquoi le stress a souvent un effet désastreux sur notre ventre mais également comment l’état de notre ventre affecte notre système nerveux.

Lorsque le corps est en état de stress, il a tendance à utiliser une quantité plus importante et d’une manière plus rapide le précieux acide aminé GLUTAMINE afin de synthétiser un neurotransmetteur appelé GABA qui a un role inhibiteur du stress. Malheureusement, la glutamine est avant tout indispensable pour la construction et le maintien des cellules de de l’intestin.

De plus, les recherches ont montré que le stress perturbe l’équilibre de la flore intestinale permettant à des agents pathogènes tels que les levures et des champignons (candida albicans par exemple) de se multiplier et de créer d’autres déséquilibres digestifs “invitant” une autre source de stress pour l’organisme. 

Afin d’adresser la “cause de la cause” de ce cercle vicieux, il est important de diminuer les sources d’inflammation dans l’alimentation en apportant des nutriments bénéfiques pour la réparation et le soutien de la muqueuse et de la flore intestinale.

Dans un premier temps (et selon la gravité des symptômes), il faudra diminuer voir éliminer les principaux irritants tels que le maïs, le soja, les produits laitiers non bio et le sucre raffiné.

En parallèle, il est indispensable de laisser les intestins au “repos”.  Il existe plusieurs techniques adaptées à sa constitution et à son niveau d’inflammation intestinale telles que le jeûne intermittent, la consommation de jus de légumes et/ou de bouillon d’os de poulet (riche en collagène, en glycine, en glucosamine) et d’autres aliments facile à digérer (soupes, smoothies, potage, congee, kitchari…).

Enfin, il va de soi que pour équilibrer son sytème digestif, la mise en place de pratiques zenifiantes est indispensable !